L'ACTUALITE DE L'APLEAT

 

Actualités

« Moi(s) sans tabac » : un défi collectif qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches.

En lien avec les consultations jeunes consommateurs, l’Apléat met en œuvre des évènements dans 21 lycées et 4 CFA, pour atteindre les adolescents sur leur lieu de vie.

En octobre dernier, le service prévention de l’APLEAT a mis en place des stands au sein des établissements scolaires. Ces interventions avaient pour objectifs de sensibiliser les jeunes au tabac avec une auto-évaluation de leurs consommations ( test de Fagerström, test du monoxyde de carbone).

En novembre, un 2ème stand est proposé pour lancer des défis aux jeunes afin d’encourager l’arrêt au tabac avec des objectifs gradués : j’arrête 24 heures, j’arrête une semaine, j’arrête 14 jours, j’arrête 28 jours…

Une campagne d’affichage sera mise en place dans les établissements scolaires et au sein du CSAPA de l’APLEAT afin d’encourager les fumeurs à relever les défis.  

L’échange avec des professionnels spécialisés en addictologie, la remise d’outils d’auto-évaluation et des documents thématiques permet de soutenir ces démarches d’arrêt. Via un mode ludique, il s’agit de créer une dynamique de groupe et de soutien entre fumeurs et non-fumeurs par des actions positives sur le tabac.

 

En complément, quatre entreprises du Loiret sont partenaires, en incluant des groupes motivationnels d’aide à l’arrêt pour les fumeurs volontaires.

Aller vers, soutien et collaboration sont les piliers de cette déclinaison locale.


JOURNEE REGARDS CROISES

JEUX DE SOCIETE JEUX DE FAMILLES 13 Décembre 2016 - Médiathèque d'Orléans
ENTREE GRATUITE - INSCRIPTION OBLIGATOIRE

 

Le psychiatre Claude Olievenstein précisait dès 1983, que « la toxicomanie surgit à un triple carrefour : celui d’un produit, d’un moment socioculturel et d’une personnalité.

Ce sont là trois dimensions également constitutives » (La drogue ou la vie, Paris, Robert Laffont, 1983).

Ce modèle intégrait l’environnement comme part contributive aux mécanismes addictifs, tout autant que l’individu et les substances psychoactives ou les comportements.

Ces données contextuelles sont parfois sous évaluées. Pourtant, du macro au méso,  de la loi du 31 décembre 1970, des politiques sociales et familiales, des contraintes de performance, du mal être au travail jusqu’au cœur de la dynamique familiale, ces jeux de société et ces jeux de familles vont s’intriquer et faciliter ou empêcher la survenue et l’évolution des conduites addictives. 

La journée Regards Croisés du 13 décembre 2016 va s’intéresser à ces interactions, aux facteurs sociétaux et à leurs évolutions, à des éclairages d’experts pour en mesurer l’impact, actuel et à venir.

Téléchargez le programme complet ICI

Inscrivez-vous gratuitement et recevez votre entrée ICI


 

Nos partenaires

partenaire ars fondation de france ministère cohésion mildt pithiverais gien

... et les communes du Loiret